06/02/2013

Tous au piano par amour pour Philou

À la demande générale des artistes qui ont participé à Berceuses pour Philou en 2008, le relationniste de presse et philanthrope Alain Labonté a choisi de rempiler pour un second album intitulé Par amour pour Philou.

Le disque sera lancé le 15 avril au Centre Segal, et les fonds seront encore une fois entièrement reversés au Centre Philou afin de prodiguer des soins aux enfants et donner ainsi un répit aux parents.

La Presse a rencontré Florence K et Lorraine Desmarais en studio, alors qu'elles enregistraient leurs compositions originales au piano.

André Gagnon, Julie Lamontagne, François Bourassa, Lorraine Desmarais, Yves Léveillé, Isabelle Cyr, Florence K, Benoît Sarrasin, Stephan Moccio, Coral Egan et Oliver Jones: 10 pianistes qui ont unanimement décidé de répéter l'expérience de Berceuses pour Philou, lauréat du Félix du meilleur album instrumental en 2009, en offrant une composition sur mesure pour Philippe, petit garçon atteint de paralysie cérébrale sévère, aujourd'hui âgé de 12 ans.

Permettre de souffler

Cette initiative est née de la rencontre entre Alain Labonté et Diane Chênevert, mère de Philippe et fondatrice de Centre Philou, qui accueille des enfants handicapés pour quelques jours ou quelques semaines, afin de permettre à leurs parents de souffler un peu.

«Cet album, je le fais vraiment par amour! Le Centre Philou est l'un des rares endroits qui viennent en aide aux parents d'enfants handicapés. Au moment du premier album, il y avait quelques dizaines de familles. Maintenant, ils sont rendus à 125!», précise Alain Labonté.

«Le disque nous a énormément aidés pour la notoriété de notre cause, mais aussi en ce qui concerne la démystification du handicap des enfants. Les aidants naturels ne s'occupent pas seulement de personnes âgées! Berceuses pour Philou a notamment permis de payer un ascenseur pour qu'on n'ait plus à porter les enfants», ajoute Diane Chênevert.

Soutien moral

Berceuses pour Philou a également été un soutien moral pour de nombreuses personnes ayant un enfant, handicapé ou non, grâce à la qualité de ses compositions regroupant des pianistes du monde du jazz, de la musique classique et de la pop.

«Je l'écoute souvent avec mon fils. Quand je suis angoissée ou stressée ou qu'il l'est, ça nous aide beaucoup à relaxer», explique Diane Chênevert.

«C'est un disque apaisant. Les pièces au piano du genre de celles de Gonzalez ou de Sati me font toujours du bien», indique Florence K.

Chaque fois qu'elle a croisé Alain Labonté dans les coulisses de spectacles au cours des dernières années, Florence K l'a toujours relancé pour faire un second album dédié à Philou. La chanteuse a cette fois choisi de lui offrir Something That Will Last, une de ses dernières créations écrites pour son prochain album.

«J'ai fait une berceuse très apaisante. C'est une pièce que j'ai écrite au tout début de mon processus de création à Los Angeles. Elle était magnifique, mais elle ne collait pas au reste de l'album. On dirait qu'aucun texte ne réussissait à accoter la mélodie! C'est une chanson que j'avais écrite pour mon amoureux et ça me brisait le coeur de ne pas la mettre sur mon disque, alors je suis vraiment contente de son nouveau destin!», explique Florence K, dont le nouvel opus réalisé par Larry Klein (Melody Gardot, Joni Mitchell) paraîtra en septembre prochain.

Remplie de tendresse

Lorraine Desmarais a quant à elle enregistré Pour Philou, composition librement inspirée de sa rencontre avec le petit garçon.

«C'est une cause qui me touche beaucoup! J'avais en tête Philou tout le temps quand je l'ai écrite. Je suis très émotive et impressionnable, alors en le voyant, j'ai tout de suite su ce qui allait sortir de notre rencontre. La couleur musicale de cette chanson lui ressemble et elle est remplie de tendresse!», explique Lorraine Desmarais, qu'on verra sur scène le 17 février avec son trio au Centre Segal.

La Presse, 6 février 2013